Des souvenirs d’un ancien terrain d’aviation à Toronto

Article de nouvelles / Le 29 août 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Depuis 100 ans, Toronto et l’Aviation royale canadienne entretiennent des liens étroits. Cette relation se poursuivra le 1er septembre 2017, lorsque le gouverneur général remettra de nouveaux drapeaux consacrés à l’Aviation royale canadienne (ARC), à la place Nathan-Phillips. Plus tôt cet été, des amateurs d’aviation torontois se sont rappelé un lieu à Toronto qui est important dans l’histoire de l’aviation et de l’ARC en dévoilant une plaque commémorative.

Par Gord McNulty

Le 15 juillet 2017, des amateurs d’aviation et des dignitaires ont souligné le dévoilement tant attendu d’une plaque commémorative en souvenir du terrain d’aviation Trethewey, ancien emplacement du premier terrain d’aviation de Toronto.

Le texte inscrit sur la plaque explique clairement l’importance du terrain d’aviation Trethewey [traduction] :

« En 1910, du 8 au 16 juillet, l’Ontario Motor League a parrainé le premier spectacle aérien à se tenir dans la région de Toronto, sur un terrain herbeux, ici, à l'emplacement de la ferme modèle de l’entreprise minière W.G. Trethewey. Le 13 juillet, des milliers de personnes ont observé le pilote français Jacques de Lesseps survoler le premier Toronto à bord de son Bleriot XI nommé « Le Scarabée ». Ensuite, le terrain a gagné en popularité auprès des aviateurs et est devenu un terrain d’aviation autorisé, souvent appelé l’aérodrome de Lesseps. On y a installé des projecteurs d’atterrissage pour les vols de nuit, ainsi qu'un service postal à destination et en provenance de Montréal et de Detroit.

En 1928, la société de Havilland Aircraft Company of England a inauguré sa première usine de montage canadienne à cet endroit. Dans les années 1930, le terrain d’aviation a servi de base pour l’escadron no 10 de l’Aviation royale du Canada, qui est devenu par la suite l’Escadron no 110 (City of Toronto), aujourd’hui le 400e Escadron. Le terrain d’aviation a fermé ses portes au milieu des années 1940 et on y a construit des maisons pour les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et leur famille. »

La cérémonie de reconnaissance de Heritage Toronto a eu lieu au parc Harding, dans le secteur nord-ouest de Toronto, le parc ayant déjà fait partie du terrain d’aviation Trethewey. La cérémonie visait à couronner de nombreuses années de travail. M. Robert Galway, auteur de The Early Airfields of Toronto et membre de la section régionale torontoise de la Canadian Aviation Historical Society, a dirigé une fructueuse campagne de financement et a joué un rôle déterminant dans l’organisation de l’événement.

Des militaires du 400e Escadron tactique d’hélicoptères, situé à Borden, en Ontario, ont participé à la cérémonie, tout comme des membres de leur corps de cornemuses. Le brigadier-général (à la retraite) Paul Hayes, trésorier de la section torontoise de la Canadian Aviation Historical Society et ancien colonel honoraire du 400e Escadron, a agi comme maître de cérémonie.

Durant la cérémonie, Madeleine McDowell, historienne et membre fondatrice du Heritage Toronto Board, a lu une lettre de Sherry Trethewey Stewart, de Maple Ridge, en Colombie-Britannique. Dans sa lettre, Mme Stewart racontait qu’elle aurait aimé assister à la cérémonie, mais qu’elle se trouvait au Pérou. Elle transmettait ses meilleurs vœux et tous ses remerciements de la part de la famille Trethewey pour l’organisation de la cérémonie et l’érection de la plaque, et toute sa reconnaissance à Robert Galway pour sa visite à Maple Ridge. M. Galway a présenté M. et Mme David Trethewey de Muskoka, qui étaient présents.

Le lieutenant-colonel d’aviation (à la retraite) Russ Bannock, DSO, DFC, pilote légendaire de l’Aviation royale du Canada et « as » de l'air durant la Seconde Guerre mondiale, a ensuite pris la parole. Employé de la société de Havilland pendant 25 ans, il a occupé le poste de président de la société de Havilland Canada. Il a mentionné qu’il visitait pour la première fois le lieu où l’on avait d’abord érigé l’usine, avant qu’elle ne soit déménagée à Downsview, à Toronto.

La lieutenant-colonel Jillian Bishop, commandante du 400e Escadron, a prononcé le dernier discours de la journée. Pour sa part, elle a précisé que le capitaine d’aviation Frank Trethewey, l’un des premiers officiers de l’escadron, avait négocié un bail pour la propriété qui allait devenir le premier terrain d’aviation de l’escadron de renom. Cette année, le 400e Escadron célèbre son 85e anniversaire. Il s’agit du plus vieil escadron de l’ARC au service du pays.

Ensuite, le capitaine Paul Acton, aumônier de l’escadron, a lu le poème High Flight et l’oraison Prayer for the Fallen. Le corps de cornemuses a interprété la Complainte du cornemuseur (Flowers of the Forest) avant le dévoilement officiel de la plaque.

Après la cérémonie, une réception officieuse a eu lieu dans l’atrium de la Division no 12 du poste de police situé à proximité, concluant une remarquable journée.

« Merci à Sheldon Benner, président du chapitre de Toronto, à Gord McNulty et à John Bertram », a déclaré Gary Williams, président national de la Canadian Aviation Historical Society (CAHS). « Le succès de l'événement est attribuable au dévouement et à la détermination des membres du chapitre de Toronto de la CAHS, soutenus par la CAHS nationale. »

Gord McNulty est membre de la section torontoise de la Canadian Aviation Historical Society et journaliste pour le bulletin de la section, Flypast. L'auteur a autorisé la traduction et la reproduction du présent article.

Date de modification :