Le « Roseland Spitfire » volera au-dessus de la colline du Parlement pendant les célébrations de la fête du Canada

Article de nouvelles / Le 30 juin 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Le Roseland Spitfire fera ses débuts au Canada lorsqu’il effectuera un défilé victorieux au-dessus de la colline du Parlement à Ottawa, en Ontario, le jour de la fête du Canada.

Par Dave O’Malley

Le capitaine d’aviation Arnold Walter Roseland avait seulement 28 ans lorsqu’il a perdu la vie dans un combat aérien au-dessus de la Normandie, en France, à l’été 1944. Il a combattu les Japonais dans les Aléoutiennes et les nazis avant et après le jour J. Si quelqu’un méritait de revenir à la maison avec sa famille, c’était « Rosey ». Malheureusement, ça n'a pas été le cas. Il est mort lorsque son parachute a frappé l’aileron de son Spitfire en flammes et qu’il a été projeté lorsque l’avion s’est écrasé au sol.

Depuis ce jour, le corps du capitaine d’aviation Roseland repose dans une sépulture bien entretenue au Cimetière de guerre canadien de Bretteville-sur-Laize à Calvados, en France. À l'époque de la guerre, les corps des hommes morts au combat n’étaient pas retournés à la maison; ils étaient plutôt enterrés dans les mêmes cimetières de petite ville à proximité de l’endroit où ils étaient morts et ils étaient transférés à un plus grand site après la guerre. Leurs esprits sont revenus afin de conquérir le cœur de leurs proches, où ils vivront pour toujours dans leurs souvenirs.

La mémoire du capitaine d’aviation Roseland a toujours vécu dans le cœur de sa femme, Audrey, jusqu’à sa mort et, depuis ce jour, son histoire est portée comme un flambeau par son fils Ron Roseland, ses enfants et ses petits-fils. Bien que M. Roseland n’ait jamais rencontré son père, il possédait certains objets qui lui permettaient d'établir un lien avec lui : ses yeux ont balayé les mots que les mains de son père ont écrits dans son journal, ses mains ont caressé le brevet de pilote de son père et l’histoire du capitaine d’aviation Roseland a ruisselé dans ses veines comme un fantôme. Cependant, il n’y avait aucune mémoire vivante à laquelle M. Roseland pouvait attacher son amour… jusqu’au 7 juin 2017.

Ce jour-là, l’esprit du capitaine d’aviation Roseland s’est élevé dans les airs au-dessus de son Canada natal, jetant une ombre sur le pays pour lequel il a donné sa vie afin de protéger et de préserver ses libertés. Ainsi, après de nombreuses années et des millions de dollars, le Spitfire Mk IX TE294, connu sous le nom « Roseland Spitfire », s’est envolé pour la toute première fois. Le Roseland Spitfire est la personnification de ce jeune homme fatigué et brave d’autrefois. En effet, c’est la personnification de tout jeune pilote de Spitfire qui est allé à la guerre et n’est jamais revenu à la maison. C’est pourquoi les Ailes d’époque du Canada (AEC), situé à Gatineau, au Québec, ont accepté ce projet afin d’honorer ces courageux Canadiens en fabriquant le tout premier Spitfire construit au Canada et en le décorant d'inscriptions canadiennes.

Lorsque les bénévoles du Musée de la Force aérienne de Comox, en Colombie-Britannique, ont commencé à restaurer le TE294, ils ont adopté la bannière de l’espoir « Il volera de nouveau ». Vintech Aero et les AEC ont toujours respecté cette vision des fondateurs du projet, et les AEC sont fiers d’avoir participé à la réalisation de la promesse qu’ils avaient faite. Depuis ce premier vol, le Roseland Spitfire a maintenant effectué six vols d’essai, chacun d’entre eux élargissant le domaine de vol de l’avion de façon prudente et graduelle. Les AEC soumettront maintenant le TE294 à un processus d’essai méthodique et méticuleux pour le reste de l’année afin de s’assurer que celui-ci est en parfait état avant de participer à des spectacles aériens lointains ou à d’autres événements.

Cependant, le Roseland Spitfire fera ses débuts au Canada lorsqu’il effectuera un défilé victorieux au-dessus de la colline du Parlement à Ottawa, en Ontario, à l’occasion des célébrations du 150e anniversaire du Canada, le jour de la fête du Canada.

N’est-ce pas un excellent retour à la maison pour le capitaine d’aviation Arnold Roseland, disparu depuis longtemps, mais jamais oublié!

Pour en savoir plus et pour voir des photos et une vidéo du deuxième vol d’essai du Roseland Spitfire, visitez le site Web des Ailes d’époque du Canada et cliquez sur « Ghost ». Pour obtenir des renseignements et des photographies supplémentaires sur le capitaine d’aviation Arnold Walter Roseland, consultez le site Web du Mémorial virtuel de guerre du Canada. Vous trouverez ces liens connexes à la droite de cette page Web.

Le présent article a paru dans le site Web des Ailes d’époque du Canada et est traduit et reproduit avec permission.

Date de modification :