Modification de la participation de l’ARC à la Force opérationnelle interarmées en Irak

Article de nouvelles / Le 17 novembre 2017

Ministère de la Défense nationale

Afin de mieux répondre aux besoins de la coalition internationale, les Forces armées canadiennes (FAC) modifient le nombre d’aéronefs affectés aux mesures canadiennes visant à éradiquer Daech. De plus, les ingénieurs des FAC donnent de l’instruction sur les dangers des explosifs aux forces de sécurité irakiennes (FSI).

Afin de répondre aux besoins de la coalition et dans le cadre de la campagne militaire en évolution, l’ARC a déployé un second aéronef Hercules CC-130J, qui se joindra à la Force opérationnelle interarmées en Irak (FOII), alors que le détachement de CP-140 Aurora rentrera au Canada à la mi-décembre. Environ 20 ingénieurs de l’Armée canadienne ont été déployés pour donner de l’instruction sur les dangers des explosifs aux FSI à Besmaya, en Irak.

« Les Forces armées canadiennes modifient les contributions de la FOII pour permettre à nos forces d’aider les Irakiens à consolider les gains obtenus au fil des opérations visant à détruire les capacités restantes de Daech, dit le brigadier-général Daniel MacIsaac, commandant de la Force opérationnelle interarmées en Irak. La flotte de patrouille à long rayon d'action de l’ARC a contribué à trois années d’efforts en matière de renseignement au-dessus de l’Irak et de la Syrie. Le CC-130J Hercules additionnel nous permettra de transporter le matériel et les personnes nécessaires en vue de stabiliser davantage l’Irak, au profit de sa population. » 

« Nous souhaitons la bienvenue aux militaires du Corps du génie royal canadien dans notre équipe et nous savons que les instructeurs de l’école de neutralisation des bombes de l’armée irakienne ont hâte de voir comment nous allons aider l’Irak à améliorer ses capacités à faire face aux menaces du groupe Daech en matière d’explosifs. »

Les changements apportés à la contribution des FAC découlent de l’évolution des conditions en Irak et de la nature de la campagne de la coalition. Ces changements font en sorte que le Canada puisse continuer à contribuer de façon considérable aux opérations de la coalition.

Un CC-130J Hercules additionnel a quitté la 8e Escadre Trenton afin de renforcer davantage la contribution du Canada aux opérations de mobilité aérienne de la coalition, en transportant du personnel et du matériel dans la région.

Après avoir soutenu la coalition pendant plus de trois ans, le CP-140 Aurora rentrera au Canada à la mi-décembre. Jusqu’à maintenant, l’aéronef Aurora a effectué plus de 850 vols, contribuant donc directement à la défaite du groupe Daech, en soutenant les mesures de la coalition en matière de renseignement, de surveillance et de reconnaissance.

L’équipe d’instruction sur les dangers des explosifs représente une contribution additionnelle des FAC visant à renforcer la capacité des forces de sécurité irakiennes à combattre le groupe Daech. Le Canada s’est engagé à donner au moins trois séries de cours aux forces de sécurité pendant les mois à venir.

L’instruction initiale sera donnée en coopération avec d’autres pays de l’OTAN en vertu du mandat de formation et de renforcement des capacités en Irak et en coordination avec la Force de stabilisation au Moyen-Orient de la coalition internationale.

Le programme d’instruction des FAC vise à former les formateurs, à assurer l’autonomie des forces de sécurité irakiennes à long terme et à constituer un cadre d’instructeurs dans le domaine des dispositifs de lutte contre les engins explosifs improvisés.

La contribution du Canada comprendra maintenant :

  • un détachement de mobilité aérienne comptant un avion ravitailleur CC-150 Polaris et deux CC-130J Hercules;
  • un détachement d’hélicoptères tactiques comptant jusqu’à quatre CH-146 Griffon;
  • une installation médicale de rôle 2, dirigée par les FAC, dont le mandat a été récemment prolongé;
  • l’instruction, les conseils et l’aide offerts aux forces de sécurité irakiennes;
  • le soutien à l’équipe de liaison ministérielle de la coalition internationale;
  • le soutien à la coalition internationale assuré par du personnel hautement qualifié, dont le Centre de renseignement de toutes sources. 

Le mandat récemment renouvelé de l’opération Impact donne aux FAC l’autorisation de personnaliser leur contribution à la campagne mondiale de la coalition contre le groupe Daech.

« Le Canada s’est engagé à travailler avec ses partenaires de la coalition afin d’assurer la défaite du groupe Daech, dit Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale. Ce faisant, nous continuons à évaluer les conditions dans la région et à adapter notre contribution en vue de fournir les meilleures ressources possibles à l’appui aux efforts de la coalition. »

Date de modification :