SAREX 2017

Vidéo / Le 20 décembre 2017 / Numéro de projet : RCAF-Video-20171220

Transcription

(« SAREX 2017 - Bravo Zulu » est afficheé à l'écran)

(Des extraits de vidéo de SAREX 2017 jouent pendant que le lieutenant-colonel Leighton James, commandant du 424e Escadron de transport et de sauvetage « Tiger » de la 8e Escadre Trenton, prend la parole.)

« Une année entière de planification nous a permis d’amorcer l’exercice par une épreuve de parachutisme de précision qui exigeait de nos techniciens qu’ils atteignent une cible.

Lundi, nous avons fait un exercice portant sur une catastrophe aérienne dont le scénario avait été préparé par différents organismes et la 8e Escadre. L’activité s’est révélée très éprouvante pour les Tech SAR et notre système.

Mardi et mercredi, il y a eu des compétitions comme l’épreuve maritime, l’épreuve médicale et l’épreuve de sauvetage à angle prononcé qui s’est déroulée à Niagara. Chacune de ces activités a permis aux équipes d’améliorer leurs compétences.    

Le scénario médical revêt une grande importance et est très difficile pour nos techniciens en recherche et en sauvetage. Ils se retrouvent dans un milieu stressant où ils doivent administrer les bons médicaments à la bonne personne et au bon moment. Ils ont dû atteindre Brantford dans le cadre d’un scénario de plus petite envergure que celui portant sur la catastrophe aérienne tout en suivant bien la démarche établie. 

L’activité maritime consistait à porter secours à l’équipage d’un bateau. Pendant cet exercice, les techniciens doivent larguer une pompe qui représente un bateau qui prend l’eau ainsi qu’une trousse de secours s’ils se trouvent des gens dans l'eau qui ont besoin d’aide.

Nous voici parvenus à la fin de l’exercice, qui s’est révélé fantastique. 

Ce que nous constatons toujours, c’est l’importance des communications. C’est pourquoi nous devons nous entraîner comme si nous faisions réellement notre travail, afin que les organismes, les militaires et les escadrons se souviennent de cette leçon. Voilà un avantage concret pour le Canada et pour notre confiance.

Je dirais : « Excellent travail! » La plupart des ressources de mon escadron ont participé à cet exercice et nous avons très bien travaillé. Il y a toujours des interruptions, parce que, dans le domaine de la recherche et du sauvetage, nous devons faire notre travail même pendant les exercices et toujours demeurer à la disposition des Canadiens. 

Pendant que 200 hommes et femmes participaient à l’exercice ici, nous avons continué à effectuer de véritables opérations de recherche et de sauvetage ailleurs. À vrai dire, ils exercent deux emplois à la fois, donc je leur dis « bravo » et j’ai hâte de travailler avec eux à l’avenir.»

Date de modification :