Initiative d’emploi pour les conjoints de militaires : Bgén F. William Radiff

Article de nouvelles / Le 11 mai 2021

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour l'agrandir.

Par le brigadier-général William Radiff

Je suis membre de l’ARC depuis 32 ans et demi. J’occupe actuellement le poste de commandant adjoint de la région alaskienne du NORAD dans le cadre d’une affectation. Christina, mon épouse, a récemment fait part de son expérience dans le cadre de l’Initiative d’emploi pour les conjoints de militaires (IECM). Je tiens à présenter mon propre point de vue sur les avantages de l’IECM pour les familles des militaires.

Nous avons déménagé neuf fois depuis que nous nous sommes mariés en 2003, Christina et moi. La saison des affectations a toujours été très stressante pour nous. Chaque fois que nous déménageons, Christina doit « repartir à zéro » et se trouver un nouvel emploi. Toutefois, le déménagement en Alaska que nous avons effectué l’été dernier a été beaucoup moins difficile que prévu puisque mon épouse avait déjà été embauchée dans le cadre de l’IECM. Christina a pu conserver son poste et travailler à distance dès son arrivée en Alaska. En plus de trouver son travail intéressant et gratifiant, elle contribue à soutenir financièrement notre famille, ce qui permet à nos deux fils de jouer au hockey presque toute l’année.

Pendant la majeure partie de ma carrière, j’ai vu les leaders des FAC déployer des efforts considérables pour accommoder les couples militaires dans le cadre des affectations (c.-à-d. en s’assurant de les affecter au même endroit). Ces efforts sont tout à fait louables. Toutefois, du fait de ma propre situation familiale, je me suis toujours senti mal à l’aise avec le fait que rien n’avait été mis en place pour accommoder les conjoints civils des membres FAC. L’IECM comble exactement ce besoin.

Je sais qu’il y a des milliers de conjoints de militaires qui ont beaucoup à offrir sur le plan professionnel, mais qui ne parviennent pas à trouver un emploi intéressant à long terme parce que leur conjoint est affecté à un autre emplacement géographique de façon récurrente. Je suis très reconnaissant envers cette initiative; je considère que celle-ci a facilité la poursuite de mon service dans l’ARC. J’aurais aimé que l’IECM soit en place lorsque Christina et moi nous sommes mariés!

Pour en savoir plus sur la façon de soumettre votre candidature ou d’accéder au répertoire, visitez le site Web de l’IECM ou communiquez avec l’équipe des Programmes nationaux de dotation, à dnd.national-staffing-programs_programmes-nationaux-de-dotation.mdn@forces.gc.ca.

Rester à jour

Date de modification :